"Welcome to New-York" vaut-il le voyage?

Publié le par PF

"Welcome to New-York" vaut-il le voyage?
Quand on a appris que "Welcome to New York" atteignait les 100 000 téléchargements (légaux), nous avons décidé de vous en glisser un mot.
En effet, il nous semblait indispensable d'essayer de faire économiser 7 euros (6.99 en fait) à ceux qui nous lisent, nous font confiance et qui
surtout ne sont pas encore tombés dans le panneau...

Avant de continuer ,il faut savoir qu'a Cultur'actu on aime Abel Ferrara, réalisateur inoubliable de "The King of New-York" ou de "Bad Lieutenant".

On aime aussi Depardieu, et ceux qui pensent qu'il faut remonter à "Cyrano" voire à "Buffet Froid" pour le voir être bon, n'ont qu'à revoir "Quand J'étais Chanteur" de Xavier Giannoli.

A Cultur'actu on se fout aussi royalement des polémiques autour du film, on ne fait pas de politique, on parle culture et dans ce cas précis on aurait aimé parler cinéma.

"Welcome to New-York" vaut-il le voyage?"Welcome to New-York" vaut-il le voyage?

Oui mais voilà on ne peut pas...

Si "Welcome to New-York" est bien un film, on est loin du cinéma.

"Welcome to New-York" vaut-il le voyage?

Il faut être clair, tout est moche, raté, on frise la nausée artistique.

Jamais Ferrara n'a été aussi mauvais, enchaînant travelling raté avec caméra à l'épaule, il ne sait plus ce qu'il fait... Halte à la drogue !

On ne peut pas dire qu'il soit aidé par la photo et le montage qui feraient passer un feuilleton de "Plus Belle la Vie" pour un film à oscars.

Le scénario si on peut l'appeler comme ça est écœurant.

"Welcome to New-York" vaut-il le voyage?

Cela commence par 30 minutes de partouzes, qui n'exciteraient pas un naufragé solitaire après 20 ans sur une île déserte.

On enchaîne avec la scène de l’hôtel, qui elle par contre fait bien film x, mais uniquement pour les dialogues.

Arrestation, prison, jugement viennent ensuite sans aucun rythme avant de nous servir un final d'une longueur incroyable entre Depardieu et Bisset.

Quand on voit qu’à Cannes certains ont tressé des louanges à la prestation de Gérard, on rêve.

Dans tout le film il nous sert 2 expressions, l'expression bovine au regard excité quand il voit une fifille et l'expression bovine vide dans toutes les autres scènes.

Bon assez perdu de temps sur ce navet, allez donc plutôt avec vos 7 euros à la boulangerie du coin vous acheter une religieuse (ça sera en plus un hommage à "Bad Lieutenant") et dégustez la devant un vrai film à la télé.

═════════════════════════════

═════════════════════════════

═════════════════════════════

Vos Commentaires :