Et pendant ce temps là.....à Cannes...

Publié le par PF

Et pendant ce temps là.....à Cannes...
Chaque année à Cannes, un film se détache et crée une quasi unanimité autour de lui. Ce fût le cas l'année dernière pour "La vie d'Adèle" par exemple.
 

Attention ce statut ne mène pas toujours à la palme. "La Vie est Belle " ainsi que "Tout sur ma Mère", largement favoris en leurs temps, avaient tous les deux été primés mais pas obtenu la récompense suprême. Cette année il aura fallut attendre la mardi pour savoir quel film obtiendrait ce statut. Et bien il s'agit de "Deux Jours, Une Nuit" des frères Dardenne, avec Marion Cotillard. Le film a fait l'unanimité et l'actrice fait figure d'ultra favorite pour le prix d'interprétation.
Si les frères Dardenne remportent la palme, ce sera leur troisième et ils établiront un record. Ils l'ont reçu en 1999 et 2005 pour "Rosetta" et "l'Enfant". Six autres
réalisateurs ont obtenus deux palmes d'or. Il s'agit de Bille August, Francis Ford Coppola, Michael Haneke, Alf Sjöberg, Shōhei Imamura, et enfin Emir Kusturica.

Ce mardi était projeté également "Still The Water" de la réalisatrice japonaise Naomi Kawase, qui a tenu une conférence de presse assez surréaliste, et si son film sur la romance contrariée entre deux adolescents, n'a convaincu personne, on peut lui donner aisément la palme de la prétention.
 

Hier mercredi, grosse déception pour le dernier film du réalisateur de "The Artist", Michel Hazanavicius. Son "The Search" avec Bérénice Bejo, remake des Anges marqués (1948) réalisé par Fred Zinnemann, est loin de valoir l'original.
 

Le deuxième film de la journée était le très attendu "Adieu au Langage" de Jean-Luc Godard himself, qui ne voulant pas venir, avait laissé une vidéo à l'adresse du public.
Il y a une règle d'or dans le milieu du cinéma, il ne faut jamais s'attaquer à Godard. Comme à Cultur'Actu, un seul de nos rédacteurs y travaille (les autres étant des amateurs éclairés), on ne va pas se gêner pour vous dire que la poésie technologique (film tourné en 3D) de Jean-Luc, nous a laissé de marbre et le plus dur fût de suivre le film malgré les ronflements de nos voisins.
Il est évident que ce film a été sélectionné pour la notoriété de son auteur et non pour ses qualités cinématographiques.
 

En hors compétition, "L’Homme qu’on Aimait Trop" d’André Téchiné avec Guillaume Canet, Catherine Deneuve et Adèle Haene n'a pas marqué les esprits, mais quel plaisir de revoir la "reine Catherine" en son palais.
 

Voilà c'est tout pour aujourd’hui, on se retrouve vendredi, on fera un bilan des 2 derniers jours de compétition et on vous livrera nos pronostics.
 

PS: J'entend les clameurs venant de la projection de presse du film de Xavier Dolan "Mommy". "Deux jours,une nuit" ne serait déjà plus favori?

═════════════════════════════

═════════════════════════════

═════════════════════════════

Vos Commentaires :