Renan Luce – D’une tonne à un tout petit poids

Publié le par CC

Renan Luce – D’une tonne à un tout petit poids
 
Le gendre idéal, un médecin rêvera que sa fille épouse un médecin. Un agriculteur sera ravi que la ferme familiale soit reprise par celui qui épousera sa fille. Et bien Renaud a eu le bonheur de voir sa fille, Lolita, épouser un songwriter, et un très bon : Renan Luce.

 

En France, nous avons d’excellents auteurs. Le problème, c’est qu’ils sont un peu feignants. Pour un Balavoine qui a disparu beaucoup trop tôt, pour un Goldman qui prend sa retraite à l’heure où d’autres feraient bien de prendre la leur (elle a quel âge, Céline Dion, au fait ?), combien de Souchon, de Renaud ou de Cabrel qui nous pondent un album tous les 5 ans, et encore, en période d’hyperactivité.

Alors forcément, le moindre artiste doté d’un soupçon de talent dans le maniement de la plume, et tout le monde de s’extasier devant le nouveau…(remplir le blanc selon vos goûts) !

Seulement voilà, combien méritent ces éloges, et le prouvent en durant plus que l’éphémère gloire d’un unique album salué par la critique ? Peu. Vincent Delerm fait partie de ces exceptions et Renan Luce aussi.

Après un premier album très remarqué en 2006, « Repenti », rempli de textes magnifiques, tendres, drôles, intelligents, qu’accompagnent de simples, mais très efficaces mélodies. "Repenti", "La lettre", "Les voisines", autant de belles chansons qui laissaient augurer d’un auteur singulier et attachant. Cependant le second opus, en 2009, « Le clan des miros », passe plus inaperçu.

 

Renan Luce – D’une tonne à un tout petit poids

 

En 2014 nous arrive donc son 3ème album, « D’une tonne à un tout petit poids », et le moins qu’on puisse dire, c’est que la vie de mari et de papa n’a pas entamé le talent du garçon. Une chanson d’un charme fou en ouverture, « Voyage », qui parlera à tous ceux ayant voyagé au moins une fois dans leur vie avec leur amoureux ou leur amoureuse, une seconde chanson drôle et frustrante (il y a quoi dans cette boite ?!?) pour suivre, « La boite », où une des preuves énoncée pour prouver une grande amitié est de laisser son pote prendre l’Espagne à PES (à titre personnel, j’ai beau avoir de très bons amis…jamais !), un hit efficace qui suit, « Appelle quand tu te réveilles », le premier single etc.

Chaque chanson nous transporte dans un univers. « J’habitais là » émouvante et nostalgique, « Amoureux d’un flic » drôle mais pas que, « Au téléphone avec maman » qui fera sourire la plupart d’entre nous en nous remémorant des instants vécus.

Certaines chansons ont des accents delermiens, dans d’autres la filiation, même par alliance, de Renaud se fait fortement sentir.

Au final, un album d’un charme fou, qui s’écoute comme on déguste une boisson fraîche en plein cagnard à la terrasse d’un café. Un seul regret, 10 chansons, c’est peu, trop peu...

... alors Renan, n’attends pas 5 ans avant de nous pondre le prochain.

>> Renan Luce - Appelle Quand Tu Te Réveilles >>

═════════════════════════════

═════════════════════════════

═════════════════════════════

Vos Commentaires :